Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Celtes et Gaulois, l'Archéologie face à l'Histoire, 4 : les mutations de la fin de l'âge du Fer, (Bibracte 12/4), (Actes de la table ronde de Cambridge, juillet 2005), 2006, 280 p., 103 ill.

Celtes et Gaulois, l'Archéologie face à l'Histoire, 4 : les mutations de la fin de l'âge du Fer, (Bibracte 12/4), (Actes de la table ronde de Cambridge, juillet 2005), 2006, 280 p., 103 ill. - Bibracte

Avec leurs fortifications monumentales, leur abondant mobilier et leur appartenance à un réseau s'étendant sur une bonne partie du continent, les oppida occupent une place privilégiée dans l'analyse des sociétés de l'âge du Fer. Les vingt dernières années ont vu des avancées importantes de notre connaissance de ces sites. Il apparaît désormais que le terme d'oppidum recouvre une réalité archéologique multiforme. Parallèlement, on a reconnu les limites des modèles interprétatifs qui font recours aux concepts classiques d'urbanisme. Dans le même temps, les recherches ont aussi montré que la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. était loin de se limiter aux oppida. Fermes, sanctuaires, nécropoles, sites miniers, agglomérations ouvertes... sont autant d'aspects d'une réalité archéologique qui était à peu près totalement ignorée à l'aube des années 1980 et qui témoigne d'un niveau de développement socio-économique et démographique insoupçonné jusqu'alors. Il ne faut pas sous-estimer non plus la révision drastique des chronologies effectuée depuis lors. Une autre avancée importante concerne l'élargissement du cadre théorique appliqué à la lecture des restes laissés par les sociétés protohistoriques, avec notamment une attention plus grande portée aux indices d'activité rituelle et religieuse. Dans ce contexte, la table ronde de Cambridge s'est attachée à replacer les oppida dans une perspective large, tant du point de vue spatial que temporel, afin de tenter de discerner les particularités de la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. qui peuvent être le reflet de spécificités des sociétés de l'Europe tempérée. Voir également les autres fascicules édités sous le même n° 12 de la collection « Bibracte » : 12/1, Les Celtes dans l'histoire, l'historiographie et l'idéologie moderne, table ronde de Leipzig, juin 2005 (Réf. 32221) ; 12/2, La Préhistoire des Celtes, table ronde de Bologne-Monterenzio, mai 2005, (Réf. 32222) ; 12/3, Les Civilisés et les Barbares, Ve-IIe siècles avant J.-C., table ronde de Budapest, juin 2005 (Réf. 32223) ; 12/5, La romanisation et la question de l'héritage celtique, table ronde de Lausanne, juin 2005 (Réf. 32225).
Référence : 32224. Français
25,00 €
Retour