Découvrez notre catalogue d'Octobre 2022 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Le Site antique de La Picola à Santa Pola (Alicante, Espagne), 2000, 380 p., 91 fig., 47 ph., 33 tabl., 1 dépl. h.t. -

Certaines mentions des textes anciens, comme celles d'Alônis et d'Alon, l'étude des sculptures ibères ou celle des inscriptions ibéro-grecques ont depuis longtemps suscité des questions sur le lieu où Ibères et Grecs avaient été, dans la partie sud-orientale de la Péninsule, susceptibles de se rencontrer et d'échanger produits, idées ou schémas iconographiques. Tel était l'enjeu de la fouille menée au lieu-dit La Picola, à Santa Pola, au sud de la province d'Alicante. Le résultat est la mise au jour d'un établissement de petite taille (2 960 m2 intra muros), à la vie brève, entre le milieu du Ve siècle et le troisième quart du IVe siècle avant J.C., particulièrement original : le plan est de type grec (système défensif complexe, pied d'environ 30 cm, tracé régulateur) et le mode de vie est ibère. Cette monographie présente toutes les étapes de la recherche (du paléo-environnement aux sources grecques) pour finalement envisager l'hypothèse que La Picola, plus qu'une fondation grecque tolérée par les Ibères d'Ilici et occupée par une communauté mixte, serait une fondation des Ibères d'Ilici, avec un apport de compétences grecques : le port-emporion aurait alors fonctionné sous contrôle ibère. Ensuite, quand l'Hispanie devient romaine, Santa Pola, Portus Ilicitanus, s'intègre aux circuits d'échanges en produisant du garum, et la Picola compte un des plus grands ensembles industriels du littoral méditerranéen de l'Espagne.
Référence : 20197. Français
59,00 €
Retour
Dans la même époque