Découvrez notre catalogue d'Octobre 2022 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

La bâtardise et l'exercice du pouvoir en Europe du 13e au début du 16e siècle, (Revue du Nord, Hors série, Collection Histoire, n°31), 2015.

La bâtardise et l'exercice du pouvoir en Europe du 13e au début du 16e siècle, (Revue du Nord, Hors série, Collection Histoire, n°31), 2015. -

Dans un article fameux paru en 1975, le regretté Michael Harsgor, a forgé le concept de «bâtardocratie» pour désigner un phénomène qu'il observa dans la France de la fin du Moyen Âge et qu'il décrivit comme «un puissant essor social et politique des enfants naturels engendrés par des pères appartenant à la noblesse». Il mettait ainsi l'accent sur les rapports entre bâtardise et pouvoir et sur le rôle, souvent important, que les enfants illégitimes, liés non pas seulement à la noblesse mais aux élites en général, ont pu jouer au cœur des institutions ecclésiastiques, politiques, militaires et administratives, dans un contexte – tant moral que démographique – qui leur était momentanément favorable. Cette réalité, d'autres chercheurs, avant M. Harsgor et après lui, l'ont également étudiée et mise en lumière, mais elle n'avait jamais encore fait l'objet d'un travail collectif permettant la confrontation de sources, de cas – individuels ou non – et de situations provenant d'aires géo- graphiques diverses et fournissant les matériaux à une approche comparative. C'est cette lacune historiographique que les concepteurs et les auteurs du présent volume ont voulu contribuer à combler. Les dix-neuf études contenues dans ce recueil couvrent un champ chronologique allant du 13e au 16e siècle et un espace géopolitique englobant les royaumes de France, de Navarre, d'Angleterre et d'Écosse, les principautés des anciens Pays-Bas, le duché de Lorraine, les sei- gneuries de la Maison de Savoie et le marquisat de Ferrare. Dans ce cadre, la relation entre naissance illégitime et exercice du pouvoir est envisagée sous différents aspects et selon les grands thèmes que sont le statut politique et juridique, la quête de la légitimation, les destins, les carrières, le mécénat, la bibliophilie, l'héraldique. Grâce à cet apport à la fois riche et varié se dessine une image plus nette d'un phénomène historique qui a sans doute atteint son apogée au xVe siècle pour s'affaiblir au seuil de l'Époque moderne, quand se modifièrent la situation démographique, les conditions sociales et les exigences de la morale. Sommaire : B. Schnerb, Introduction. Bâtards et pouvoir: un thème de recherche ; M. Maillard-Luypaert, Jean de Bourgogne, bâtard de Jean sans Peur, évêque de Cambrai de 1439 à 1480 ; A. Marchandisse, Corneille, bâtard de Bourgogne (ca 1426-1452) ; B. Schnerb, Des bâtards nobles au service du prince: l'exemple de la cour de Bourgogne (fin 14e-début 15e siècle) ; J.-B. Santamaria, Les bâtards à la Chambre des comptes de Lille: autour du cas de Denis de Pacy ; A. Duda, Les lettres de légitimation des ducs de Bourgogne (1384-1477) ; C. Berry, La bâtardise au sein du lignage de Luxembourg ; G. Croenen, Bâtards et pouvoir dans le duché de Brabant (12e-14e siècles) ; M. Nassiet, Les bâtards dans l'Ouest au 15e et au début du 16e siècle ; C. Rivière, Les bâtards en Lorraine: emblèmes d'une culture politique ou trublions d'une société nobiliaire ? ; E. Johans, Les bâtards d'Argmanac (14e-16e siècles) ; C. Dechamps, Un couple de bibliophiles dans le milieu royal: Louis, bâtard de Bourbon, et son épouse, Jeanne, bâtarde de France ; P. Contamine, Jean, comte de Dunois et de Longueville (1403?-1468), ou l'honneur d'être bâtard ; A. Grant, Royal and Magnate Bastards in the Later Middle Ages: The View from Scotland ; M. Hicks, The Royal Bastards of Late Medieval England ; L. C. Gentile, Les bâtards princiers piémontais et savoyards ; G. Ricci, Les dangers de la bâtardise. Les péripéties de l'Etat seigneurial des Este entre 15e et 16e siècles ; M. Narbona Cárceles, Les bâtards royaux et la nouvelle noblesse de sang en Navarre (fin 14e siècle-début 15e siècle) ; L. Hablot, L'emblématique des bâtards princiers au 15e siècle. Outil d'un nouveau pouvoir ? ; S. Slanicka, L'art d'être bâtard. La bâtardise et la legitimation artistique à la Renaissance (Maisons de Bourgogne et d'Este, vers 1450) ; R. Bousmar, Les bâtards et l'exercice du pouvoir: modalités spécifiques ou fenêtre étroite d'opportunité ?
Référence : 47208. Français
35,00 €
Retour
Dans la même époque