Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

n°38. Juillet 2013. Terres inhospitalières.

Archéopages n°38. Juillet 2013. Terres inhospitalières.

Certains milieux hostiles ont été peu colonisés par les sociétés humaines tout au long de l'histoire. Selon les périodes, les conditions environnementales globales et les types de sociétés, il peut s'agir de bandes côtières, de massifs montagneux, de zones marécageuses... Or, les fouilles archéologiques et les relevés topographiques montrent qu'en dépit de cela, elles se sont parfois révélées bien habitées. C'est que leurs occupants y ont développé des stratégies spécifiques pour adapter leur habitat à ces particularités environnementales difficiles. Les exemples abordés ici portent sur la Sologne, la Réunion, les Terres Australes et les Alpes de Haute-Provence. Un dossier largement illustré avec croquis, cartes, illustrations. Sommaire : V. Georges, Plantation d'asperges dans la plaine du Forez. Une culture dans le contexte fluvial actif de la Loire ; P. Salé, Un terroir réputé inhospitalier. Les occupations de la Sologne du Paléolithique au XIXe siècle ; A.-L. Dijoux, La "vallée secrète" à La Réunion. Un refuge extrême pour les esclaves "marrons" caractérisés pour la première fois par l'archéologie ; M. Guérout et al., Survivre à Tromelin. Stratégies d'adaptation de naufragés sur une île déserte au XVIIIe siècle ; M.-C. Bailly-Maître, Brandes, une ville médiévale de haute montagne. L'exploitation de l'argent à l'origine de son implantation ; J.-F. Le Mouël, La vallée des Phoquiers aux îles Crozet. Un fondoir à graisse, témoin des premières occupations humaines ; C. Rendu, Y. Miras, "Débat". Habiter la montagne.
Référence : 46009. Français
21,50 €
Retour