Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Les sites de Tam Hang, Nam Lot et Tam Pà Ling auu nord du Laos. Des gisements à vertébrés du Pléistocène aux origines des Hommes modernes, 2012, 150 p.

Les sites de Tam Hang, Nam Lot et Tam Pà Ling auu nord du Laos. Des gisements à vertébrés du Pléistocène aux origines des Hommes modernes, 2012, 150 p. -

Au cœur de la province de Huà Pan, dans le nord-est du Laos, à quelques kilomètres du village de Long Nguapha, le massif montagneux de Pà Hang est parcouru de nombreux abris-sous- roche, grottes et cavités. Dès 1934, le géologue Jacques Fromaget exhuma des vestiges fauniques, archéologiques et humains en abondance, datés du Paléolithique au Néolithique, inscrivant ainsi le Laos dans la Préhistoire mondiale. Ces localités sont regroupées sous un même nom, Tam Hang. Cet héritage historique a décidé une équipe lao-franco-américaine à entreprendre de nouvelles fouilles dès 2003. Des prospections autour du massif karstique de Pà Hang ne tardent pas à révéler d'autres gisements tout aussi riches : abris-sous-roche, brèches intrakarstiques et remplissages primaires de grottes. Les plus anciens gisements (Tam Hang Sud, Nam Lot) nous plongent dans un passé vieux de 150 000 ans avec des faunes de grands mammifères. La grotte de Tam Pà Ling, avec l'exhumation des restes d'un crâne humain, révèle la présence des premiers Homo sapiens modernes dans la région vers 50 000 ans. Dans des périodes plus récentes, à proximité des abris-sous-roche en pied d'escarpement, on peut suivre l'évolution locale de l'industrie hoabinhienne de pierre taillée des chasseurs-cueilleurs entre 13 000 et 7 000 ans. Le massif de Pà Hang est étudié sous l'angle des transformations géologiques qui l'ont façonné au cours de ces différentes périodes d'occupation. Cet ouvrage rend compte de toutes les découvertes et analyses faites entre 2003 et 2010.
Référence : 43642. Français
39,00 €
Retour