Découvrez notre catalogue Octobre 2021 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

La Villa de Saint-André de Codols (Nîmes, Gard) du Ier au XIIe s. de n.è., (MAM 32), 2012, 430 p.

La Villa de Saint-André de Codols (Nîmes, Gard) du Ier au XIIe s. de n.è., (MAM 32), 2012, 430 p. - Monographie d'Archéologie Méditerranéenne - MAM

Depuis le début des années 1990, les recherches archéologiques préventives sur l'habitat rural de la plaine de Nîmes se multiplient. Celles qui ont été réalisées à Saint-André de Codols entre 1993 et 1999 documentent l'histoire d'un grand domaine agricole gallo-romain depuis son origine, au Ier s. ap. J.-C., jusqu'à ses ultimes transformations au cours du XIIe s. La présentation des habitats du haut Empire et de leurs marges permet de s'interroger sur l'organisation agraire périurbaine de cette période et sur la genèse, au IIIe s. ap. J.-C., d'une villa palatiale. Ce centre domanial se compose de quatre ailes encadrant une vaste cour. Deux d'entre elles abritent des magasins en rez-de-chaussée et, vraisemblablement, des appartements à l'étage. Les ailes sud et ouest sont destinées plus sûrement à un usage agricole. Leurs capacités de production (vinicoles et céréalières) sont analysées de façon à proposer un aperçu de l'économie et du territoire de cette grande entreprise agricole, en activité jusqu'au milieu du Ve s. On associe à cette villa une nécropole de la fin de l'Antiquité dont la partie méridionale a été étudiée dans l'urgence. Plusieurs études de mobiliers sont également développées et aident à l'interprétation de certains contextes. Les mutations et la réorganisation de l'habitat au cours du haut moyen Age sont perçues dans leurs grandes lignes. Très bouleversé, cet habitat ne se comprend quà l'analyse spatiale de centaines de structures, à l'étude de mobiliers, parfois peu abondants, dispersés dans plusieurs ensembles de silos, et grâce aux sources historiques, notamment le cartulaire du chapitre de la cathédrale de Nîmes. Les avancées récentes de la recherche de terrain dans plusieurs secteurs voisins et l'analyse approfondie de certaines archives permettent de leur côté de mieux cerner les relations que les établissements de Saint-André de Codols ont entretenu avec la ville et avec les habitats ruraux périurbains durant plus d'un millénaire.
Référence : 43403. Français
40,00 €
Retour
Dans la même époque