Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Les sépultures individuelles campaniformes en France, (Supplément à Gallia Préhistoire, 41), 2011, 240 p.

Les sépultures individuelles campaniformes en France, (Supplément à Gallia Préhistoire, 41), 2011, 240 p. - Gallia Préhistoire - Suppléments

Si les sépultures individuelles campaniformes en France (2500-2100 av. J.-C.) ont longtemps fait figure d'anecdote, les découvertes récentes, tant dans le cadre de fouilles préventives que programmées, permettent aujourd'hui une approche totalement renouvelée de ces pratiques funéraires. S'appuyant sur un ensemble d'études de sites et de synthèses régionales, cet ouvrage couvrant le nord et le sud de la France enrichit pour une large part les connaissances sur le sujet. Grâce à une systématisation inédite des données, l'accent a pu être porté sur l'analyse des structures funéraires dans leur environnement, sur la datation précise des défunts, ainsi que sur une lecture technique du mobilier funéraire. Les résultats conduisent à définir un ensemble de normes propres aux tombes individuelles campaniformes françaises qui transgressent les substrats régionaux et s'intègrent parfaitement aux tendances connues ailleurs en Europe. Émerge ainsi une image plus complexe de la tombe individuelle campaniforme, qui se décline non seulement en des structures tumulaires ou des systèmes d'enclos parfois élaborés et des contenants en pierre ou en bois, mais aussi en de réelles chambres funéraires. Les nouvelles datations obtenues sur les défunts ont servi à l'établissement d'un nouveau schéma évolutif des tombes et de leur contenu. Les aspects quantitatifs et qualitatifs du mobilier sont corrélés aux statuts des défunts dans une perspective sociale. Cette analyse des pratiques funéraires campaniformes en France montre finalement l'existence de deux courants de nature distincte en France. Dans le quart nord-est, les tombes individuelles campaniformes, en rupture avec les traditions régionales, témoignent probablement de déplacements d'individus alors que, dans l'aire méditerranéenne, elles intègrent le plus souvent des monuments traditionnels à vocation collective, reflétant davantage une appropriation symbolique. Ces deux courants conduiront néanmoins au même phénomène social de transformations profondes des règles d'organisation et de transmission du pouvoir dont témoigne, notamment, la ré-individualisation des pratiques funéraires.
Référence : 41329. Français
49,00 €
Retour