Découvrez notre catalogue d'Octobre 2022 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

ÉPUISÉ - Une maison de l'agglomération routière d'Ambrussum (Villetelle, Hérault). Fouille de la zone 9 (1995-1999), (MAM 26), 2010, 370 p.
Epuisé

ÉPUISÉ - Une maison de l'agglomération routière d'Ambrussum (Villetelle, Hérault). Fouille de la zone 9 (1995-1999), (MAM 26), 2010, 370 p. - Monographie d'Archéologie Méditerranéenne - MAM

Cet ouvrage constitue un volet majeur de l'étude de l'agglomération routière d'Ambrussum dont la fouille programmée offre, depuis 1980, l'opportunité d'explorer de façon extensive et sur la longue durée (milieu Ier s. av.-Ve s. de n.è.) un quartier spécialisé, traversé par la voie Domitienne. Occupée durant les deux premiers siècles de notre ère (25-175), la maison à la forge de la zone 9 a certes livré de nombreuses données nouvelles pour cette période. Comme en rendent compte les huit chapitres de la première partie du volume, leurs catalogues et leurs données chiffrées, elles concernent aussi bien les stratifications rencontrées dans la zone et ses abords que les mobiliers (céramiques, verre, petits objets et outillage, monnaies) et les faunes (vertébrés, mollusques et ichtyofaune). Mais cette maison est aussi remarquable par la place qu'elle occupe dans un quartier dédié à l'accueil des voyageurs plus qu'à l'habitat de la population locale. Elle l'est enfin, comme on le souligne dans la seconde partie, par son architecture, organisée à l'origine autour d'un espace central à compluvium, et pour avoir abrité par ailleurs des activités métallurgiques. Proche des maisons à cour portiquée de l'oppidum fouillé dans les années 1970, la maison à la forge, plus ancienne d'un quart de siècle, a également été occupée plus longtemps, de sorte qu'on y a reconnu différents états et qu'on peut y suivre, grâce notamment à des restitutions fondées sur une étude minutieuse du bâti, l'abandon progressif d'un modèle architectural, bien connu désormais au plan régional (chapitres 9 à 12). Mais c'est aussi dans cette maison qu'on a identifié, pour la première fois sur le site, des activités de forge qui ont laissé des témoins variés et qui ont pu être caractérisées grâce à la conjugaison d'observations archéologiques et d'analyses archéométriques (chapitre 13). L'examen de ces productions suggère qu'au Ier siècle le trafic était suffisamment important pour entraîner une spécialisation dans la charronnerie alors qu'au siècle suivant, une production plus diversifiée traduit sans doute une reconversion, peut-être accélérée suite à l'abandon temporaire de l'îlot, dans le premier quart du IIe siècle. La conclusion tient compte de l'ensemble des fouilles d'Ambrussum, et en particulier des dix campagnes conduites après celles qui ont concerné la zone 9, pour proposer une nouvelle synthèse sur l'évolution générale du site depuis la création de l'oppidum jusqu'à la mutatio de l'Antiquité tardive.
Référence : 39190. Français Retour
Dans la même époque