Découvrez notre catalogue de Juin 2022 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Les industries de pierre taillée néolithiques en Languedoc occidental. Nature et évolution des outillages entre les 6e et 3e millénaires av. J.-C., (MAM 20), 2005, 341 p., nbr. ill.

Les industries de pierre taillée néolithiques en Languedoc occidental. Nature et évolution des outillages entre les 6e et 3e millénaires av. J.-C., (MAM 20), 2005, 341 p., nbr. ill. - Monographie d'Archéologie Méditerranéenne - MAM

La région traitée ici, principalement centrée sur la vallée de l'Aude, constitue une zone clé du Midi méditerranéen. Tournée vers la mer, elle communique avec le Roussillon et la Catalogne au Sud, avec le bassin moyen de la Garonne vers l'Ouest et avec la région rhodano-provençale à l'est. C'est une région contrastée où se côtoient des niches écologiques variées et complémentaires entre le littoral et les zones d'altitude. La démarche repose sur une analyse technologique des industries, replaçant l'outil dans sa juste dimension dynamique : nature, origine et modes d'acquisition des matières premières, étude des chaînes opératoires et identification des gestes techniques intervenant dans la production des outillages. Le Néolithique ancien se présente comme un ensemble polymorphe, dont chaque composante est susceptible de fournir une clé au modèle de la néolithisation en Méditerranée occidentale : Cardial côtier et impressa ligure dans l'aire littorale, Cardial et groupes périphériques sur l'étage colinéen. C'est essentiellement à partir du Chasséen que les outillages vont connaître un réel renouvellement et une plus grande uniformisation. Le silex bédoulien du Vaucluse constitue le vecteur d'une dynamique économique, inédite jusqu'à cette période. Il circule sous la forme de lames et de nucléus par l'intermédiaire de réseaux organisés dès la phase la plus ancienne du Chasséen. Ces réseaux de circulation s'intensifient durant les phases moyenne et récente du Chasséen en même temps que s'affirment des pôles artisanaux de plus en plus spécialisés, installés à proximité des sources de matières du Vaucluse. Ce moteur est suffisant pour expliquer la stabilité technologique et l'uniformité qualitative des outillages chasséens du Midi de la France au cours des différentes étapes de son évolution. Vers le milieu du 4e millénaire, une mutation sensible s'opère au sein des outillages de pierre taillée par la désaffection rapide du silex bédoulien de Provence et la montée en puissance des ressources locales facilement accessibles. De nouveaux matériaux font leur apparition sous la forme d'outils parfois très élaborés principalement retrouvés dans les milieux funéraires. Le phénomène est particulièrement sensible au moment où la métallurgie du cuivre prend son essor et où les lames de grandes dimensions et les poignards polis, à retouches par pression, témoignages de marqueurs sociaux, circulent dans tout le Midi méditerranéen.
Référence : 31100. Français
40,00 €
Retour
Dans la même époque