Découvrez notre catalogue Septembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Histoire des marchands Sogdiens, 2004, (éd. revue et augm. de 2002), 377 p., 8 pl. photo. h.t., 8 cartes dont 2 h.t. en dépl. -

Les Sogdiens occupaient les vallées fertiles entourées de déserts situées entre l'Amou Daria et le Syr Daria, et particulièrement la vallée du Zérafshan, actuellement en Ouzbékistan et au Tadjikistan. Parlant une langue iranienne, ce peuple est attesté pendant plus de quinze siècles, du VIe siècle av. n.è. au Xe siècle de n.è. Ce peuple est devenu dans la littérature scientifique traitant de la steppe et de l'Asie centrale et orientale durant le premier millénaire de notre ère le responsable par excellence de tous les échanges. Pourtant le commerce sogdien ait jamais fait l'objet d'une recherche historique tentant d'évaluer son vrai rôle. Il s'agit ici de tenter de combler cette lacune. Les sources sogdiennes, chinoises, arabes, byzantines, arméniennes parlent des grands marchands sogdiens. L'archéologie, soviétique et chinoise, permet de mieux connaître aussi bien la Sogdiane que la zone d'émigration privilégiée des marchands sogdiens, le bassin du Tarim. Cet ouvrage tente de tirer profit de toutes ces données et de traiter l'histoire du commerce sogdien dans toutes ses dimensions, aussi bien géographiques et temporelles que structurelles. Peu d'autres objets historiques pourraient être ainsi définis et étudiés dans le domaine du commerce du Haut Moyen-Âge, faute de sources. L'histoire du commerce sogdien échappe, de peu, à ce péril grâce à cette diversité. Le parti pris est historique. Il s'agit d'observer la déformation lente d'un objet historique cohérent - le commerce sur les routes de l'Asie de petits et grands marchands parlant sogdien -, sans pour autant masquer les lacunes graves de la documentation, en entrant autant que faire se peut dans le détail des problèmes archéologiques, numismatiques ou philologiques.
Référence : 30007. Français
35,00 €
Retour