Découvrez notre catalogue Mars 2021 My account

Anglais
  • Search
  • Advanced search

César, premier soldat de l'empire. Suivi de Réflexions sur un intellectuel combat, 2021.
New

César, premier soldat de l'empire. Suivi de Réflexions sur un intellectuel combat, 2021. -

Chef de guerre qui force l'admiration par son courage et sa présence physique au plus fort de la mêlée, le général charismatique est aussi un homme politique de premier plan. Il n'a pas inventé l'idée évidente que le fonctionnement clanique de la vieille république municipale était inadapté à la gestion d'un vaste empire, mais c'est lui qui, le premier, au milieu des citoyens en armes, a forgé le concept impérial et installé pour plusieurs siècles une citoyenneté, fondement de la romanité hors de Rome.

Contrairement à ce que l'on pense parfois, les légions de Gaule n'étaient pas disciplinées par nature. César conquiert leur obéissance et leur dévouement par son engagement personnel, partageant le sort du plus humble de ses soldats. Fondant son commandement sur la confiance, reniant la plus élémentaire prudence, il crée une cité nouvelle, dans laquelle on vit et on meurt pour César.

César n'a pas tout inventé. Il met en pratique des idéaux hérités de la Grèce et de ses philosophes, et sait se rappeler les précédents historiques qui habitent toutes les mémoires : Alexandre ou Romulus. Pourtant, il ne se cantonne pas longtemps dans le rôle de proconsul de Rome, mais, conduisant sa propre guerre, il fait les rois chez les Gaulois et installe dans la durée un nouvel ordre poliqique, reposant sur une nouvelle définition de la citoyenneté.

Mais surtout, pour nous Français qui aimons tant nous affubler du qualificatif de "gaulois", il est l'inventeur de cette Gaule que nous croyons deux fois millénaire, comme nous l'avons appris à l'école. Il invente et définit un nouveau territoire romain en taillant une petite part de l'immense zone de peuplement celte et en lui adjoignant une étendue allogène, l'Aquitaine. Il délimite artificiellement cette entité qu'il nomme Gallia et crée deux frontières, les Pyrénées et le Rhin, vouées à une existence durable.

Ce sont là des aspects divers, contrastés, mais souvent complémentaires, de la riche personnalité d'un intellectuel romain personnellement engagé dans la lutte armée pendant les quinze dernière années de sa vie. Puissent ces quelques réflexions aider à mieux comprendre l'homme et, en tout cas, contribuer à bannir la vision simpliste et réductrice répandue encore de nos jours.
Référence : 53254. French
20,00 €
Retour