Découvrez notre catalogue Novembre 2019 My account

Anglais
  • Search
  • Advanced search

Philippe de La Hire 1640-1718. Entre architecture et sciences, 2013, 288 p.

Philippe de La Hire 1640-1718. Entre architecture et sciences, 2013, 288 p. -

Personnage fascinant et polymorphe, dont le « seul divertissement était de changer de travail », Philippe de La Hire (1640-1718) reste un savant relativement peu étudié. Fils du peintre Laurent de la Hyre (1606-1656), destiné à la peinture, il se tourne très tôt vers les sciences avec boulimie. Ses travaux de géométrie le font bientôt entrer à l'Académie royale des sciences où il devient cartographe du royaume avec l'abbé Picard, s'intéresse à l'hydraulique, à la gnomonique (cadrans solaires), à la physiologie, à la botanique et à l'astronomie, son sujet de publication le plus important à partir de sa nomination à l'Observatoire de Paris. Homme de sciences mais non homme de cour, sa carrière ne s'arrête pourtant pas là. Il est nommé professeur à l'Académie royale d'architecture en 1687 et s'y montre aussi actif en rédigeant, outre de nombreux mémoires, un Traité de coupe des pierres puis un Traité d'architecture. Peu à peu, il établit un véritable dialogue entre les deux institutions royales. Par ses travaux, et en particulier ceux concernant la mécanique des voûtes, il construit des liens profonds entre l'architecture et les sciences à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles, et joue un rôle central dans la constitution des sciences de la construction. C'est cette oeuvre foisonnante que ce livre a pour ambition d'éclairer, à travers des contributions d'historiens des sciences, d'historiens de l'architecture et d'historiens de l'art.
Référence : 44239. French
39,00 €
Retour