Découvrez notre catalogue Mars 2021 My account

Anglais
  • Search
  • Advanced search

Poliorcétique au Proche-Orient Ancien. Fortifications urbaines, procédés de siège et systèmes défensifs, 2013.

Poliorcétique au Proche-Orient Ancien. Fortifications urbaines, procédés de siège et systèmes défensifs, 2013. -

Dans nombre d'ouvrages qui portent sur le fait militaire abordé de façon diachronique, la poliorcétique proche-orientale ancienne est généralement, soit fortement résumée, soit passée sous silence. Or l'âge du Bronze (3000-1200 av. J.-C.) est une période importante de l'histoire des procédés de siège et des fortifications urbaines. De fait, le Proche-Orient (Mésopotamie du Nord, Levant Nord, Levant Sud) fut le théâtre de mutations décisives : l'apparition des engins de siège (proto-béliers et machines-tours) et celle des armées permanentes, constituées par des soldats de métier et des conscrits ; la formation des premières unités d'assaut composées d'archers, équipés d'arcs simples ou complexes, et de lanciers, disposés en formation d'approche, probablement en rangs serrés et protégés par d'immenses boucliers à auvent, des unités de soutien, équipées de frondes, et des unités du génie, chargées d'édifier notamment d'imposants talus de siège. Ces innovations majeures ont accru sensiblement le potentiel offensif des armées en campagne des premiers Royaumes combattants (Mari, Ebla) et de l'État prédateur agadéen. Leur influence sur l'art des fortifications urbaines fut considérable : l'apparition des glacis courant à la base des parements extérieurs des enceintes, composés de matériaux hétérogènes mêlés à des masses de terre, parfois scellés par un appareil de revêtement disposé de façon à constituer une sorte de blindage anti-sapes ; la diffusion des remblais défensifs composés de sédiments divers en quantité importante, disposés en couches entassées à pendage régulier, et dont le rôle est de surélever un ensemble cohérent d'ouvrages fortifiés (murailles, plates-formes de tir) et d'assurer son commandement sur la plaine alentour. Aux progrès dans l'art des sièges répondent donc, par un processus dialectique, les progrès dans celui des fortifications et réciproquement. Ce processus dynamique est le thème central du présent ouvrage. L'objet est d'établir, en croisant différentes sources archéologiques et épigraphiques, une classification des systèmes défensifs et de reconstituer le rythme de développement et les modalités de l'évolution de la poliorcétique au Proche-Orient à l'âge du Bronze.
Référence : 44089. French
49,00 €
Retour