Découvrez notre catalogue de Mars 2022 My account

Anglais
  • Search
  • Advanced search

L'Établissement rural antique de Soumaltre (Aspiran, Hérault). Ferme, auberge, nécropole et atelier de potier en bordure de la voie Cessero-Condatomagus (Ier-IIe s.), (Archéologie et Histoire romaine, 13), 2004, 388 p., 363 fig. -

Fouillé en 1999 lors d'une fouille préventive liée à la construction de l'autoroute A75, Soumaltre (Aspiran/Hérault) est installé, non loin du fleuve Hérault, au contact de la frontière des cités de Béziers et Lodève. Occupé entre le changement d'ère et la seconde moitié du IIe s., il constitue un exemple très intéressant d'établissement à vocation multiple. D'abord simple auberge liée au passage de la voie nord-sud, il se dote ensuite d'un chai viticole et d'une officine de potiers où sont fabriqués les amphores nécessaires à la commercialisation du vin. D'autres activités ont également été reconnues : oléiculture, travail de la laine et élevage. Un important travail d'analyse a été effectué sur les mobiliers exhumés lors de la fouille : il contribue à préciser la cadre matériel de la vie de cette micro-région de Gaule Narbonnaise sous le Haut-Empire. L'exploration du site a aussi livré une trentaine de tombes à incinération installées de part et d'autre de la voie. Le catalogue très détaillé des tombes et l'étude de leur répartition spatio-chronologique permettent de proposer l'hypothèse originale d'une nécropole rurale à recrutement multiple : de toute évidence, la voie semble avoir polarisé les tombes de plusieurs établissements distincts, ce qui renforce encore sa vocation d'axe structurant. À son niveau, cette fenêtre sur la plaine de Soumaltre ouvre donc bien des perspectives de recherche et invite à mieux considérer la diversité et la complexité des campagnes de Gaule méridionale.
Référence : 27221. French
59,00 €
Retour
In the same Epoch