Découvrez notre catalogue Septembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Epuisé

Archaeonautica ÉPUISÉ - 12, 1994 : Une cargaison de bronzes hellénistiques. L'épave Fourmigue C, à Golfe-Juan, 1994, 160 p., 93 ill., 4 pl. coul.

Situé par 60 m de fond près de la tourelle de la Fourmigue dans le Golfe Juan, une épave d'époque hellénistique tardive (vers 70 av. J.C.) a été découverte en 1980 et soumise à pillage tel qu'aucune fouille en bonne et due forme n'a pu être entreprise : ce que nous en connaissons nous a été révélé par les inventeurs ou a été récupéré lors de diverses opérations de police. La cargaison était constituée en partie d'objets d'art, ou plutôt d'artisanat d'art, d'une rare qualité : lits d'apparat revêtus de bronze, à décor sculpté, pieds moulurés, gaines incrustées d'argent et de cuivre rouges, appliques d'accoudoir figurées (cheval et Artémis, mule et silène, canards). Un très grand seau de bronze a conservé un superbe masque de Silène. Ce répertoire dionysiaque permet de fructueuses comparaisons, notamment avec une partie du matériel de l'épave de Mahdia en Tunisie. A peine plus récent que celui de Mahdia, le navire de Golfe-Juan pourrait avoir comme lui appareillé du pirée, mais sa dernière escale se situe en Italie, sur la côte d'Etrurie peut-être, où il a embarqué quelques trois cents amphores emplies de vin ; certains indices donnent à penser que toute cette cargaison, le vin et les objets du banquet dionysiaque, pourrait avoir été destinée, par les Fosses Mariennes, le Rhône et la Saône, à l'un des oppida gaulois du Centre et de l'Est, du côté, par exemple, de chez les Eduens.
Référence : 68. Français Retour