Découvrez notre nouveau catalogue Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Les paysages gravés du Haut-Atlas marocain. Ethnoarchéologie de l'agdal, 2018, 224 p.
Nouveauté

Les paysages gravés du Haut-Atlas marocain. Ethnoarchéologie de l'agdal, 2018, 224 p. -

Le Haut-Atlas est la chaîne la plus élevée d'Afrique du Nord, avec une dizaine de sommets dépassant les 4000 mètres d'altitude, dont le célèbre mont Toubkal (4165 mètres). Le massif n'a pourtant jamais constitué un véritable obstacle au peuplement humain. Bien au contraire, il représente un lieu privilégié de rencontre, un trait d'union entre Méditerranée et Sahara, comme le montre l'expression rupestre. Les paysages gravés du Haut-Atlas sont des alpages de haute montagne, situés à plus de 2000 mètres d'altitude. Les sites rupestres se concentrent à proximité des dépressions et des prairies humides, des sources et des bergeries occupées aujourd'hui par les pasteurs transhumants. Et depuis plus de quatre millénaires, une relation étroite entre art rupestre et transhumance pastorale est observée. Les alpages de l'Atlas illustrent, en outre, la continuité d'une pratique communautirie originale, l'agdal, qui exprime les valeurs cardinales de la société apastorale amazighe. Dans ces hauts lieux, le partage des ressources entre les différents groupes d'éleveurs repose sur de nombreux rites et croyances. Ces paysages culturels sont cependant fragiles et menacés par les activités de l'homme moderne. Ils sont pourtant les garants d'une longue histoire qu'il devient aujourd'hui nécessaire de préserver et de protéger.
Référence : 50728. Français
26,00 €
Retour