Découvrez notre nouveau catalogue Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Le Champ du Poste (Carcassonne, Aude). Une succession d'occupations du début du Néolithique moyen à l'âge du Bronze ancien, 2018, 497 p.
Nouveauté

Le Champ du Poste (Carcassonne, Aude). Une succession d'occupations du début du Néolithique moyen à l'âge du Bronze ancien, 2018, 497 p. -

Le site du Champ du Poste a été découvert en 1994, par P. Barthès, dès les premiers travaux archéologiques initiés sur le contournement Est de Carcassonne. Dix ans plus tard, les sondages systématiques réalisés sur le tracé par M. Guillaume ont permis de délimiter précisément l'emprise des vestiges. Fouillé au cours de deux campagnes, en 2005 et 2006, le Champ du Poste s'est révélé être un site important pour plusieurs périodes archéologiques des sept derniers millénaires. Cette monographie ne traite que des occupations qui s'échelonnent du début du Néolithique moyen au début de l'âge du Bronze. Le Néolithique débute par sa phase moyenne pendant la première moitié du Ve millénaire avant notre ère. Vraisemblablement lors de plusieurs séjours de courte durée, les occupants ont construit des foyers à pierres chauffées, dont un de grandes dimensions (plus de 5 m de diamètre). Quelques sépultures sont également présentes. L'extrême indigence des mobiliers n'a pas permis de caractériser la culture matérielle de ces groupes humains et, dans l'attente d'une meilleure définition, cette période a été dénommée Néolithique moyen I. L'horizon chrono-culturel qui lui succède, sans hiatus semble t-il, est à rattacher clairement au Chasséen ancien qui livre les vestiges les plus abondants de la séquence Néolithique moyen-Bronze ancien. Elle est également bien documentée par une série de datations radiocarbone qui la place dans la seconde moitié du Ve millénaire avant notre ère. Les caractéristiques mises en évidence au cours de la fouille confèrent un statut domestique au site avec des aménagements et des mobiliers relativement abondants, des structures souterraines de stockage, des foyers, des traces d'activités de subsistance, domestiques et artisanales ; un ensemble funéraire leur est associé. La durée de l'occupation pourrait être relativement courte mais les données radiométriques indiquent une durée d'au moins deux siècles. Le Chasséen se conclut par sa phase évoluée qui se place au début du IVe millénaire avant notre ère. Elle n'est attestée que par quelques structures avec peu de mobiliers qui correspondent à des installations périphériques d'un site détruit se trouvant au nord. Dans le dernier tiers du IVe millénaire avant notre ère, les occupations du Néolithique final vérazien, qui semblent être de courte durée, se matérialisent par des structures relativement abondantes ayant livré des mobiliers peu caractéristiques. Un millénaire plus tard, des céramiques véraziennes associées à un tesson du Campaniforme régional datant de la seconde moitié du IIIe millénaire avant notre ère ont été recueillies au cours des investigations de 1994 ; d'autres tessons décorés qui attestent de la présence de vestiges légèrement plus anciens ont été mis au jour dans la fouille de 2006. Enfin, quelques fragments décorés de vases indiquent la présence d'occupations au début du IIe millénaire avant notre ère. Ils s'ajoutent à ceux présents dans une fosse datant du Bronze ancien découvertes au cours du diagnostic.
Référence : 50296. Français
25,00 €
Retour