Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Décrire, analyser, interpréter les pratiques de dépôt à l'âge du Fer, (Bibracte 26), (actes table ronde Bibracte, févr. 2012), 2015, 192 p., 96 ill.

Décrire, analyser, interpréter les pratiques de dépôt à l'âge du Fer, (Bibracte 26), (actes table ronde Bibracte, févr. 2012), 2015, 192 p., 96 ill. - Bibracte

Pour la quatrième fois en l'espace de quelques années, Bibracte a accueilli, les 2 et 3 février 2012, une rencontre concernant la pratique des dépôts rituels dans les sociétés protohistoriques. La tenue de la table ronde prenait place parmi les activités d'un Groupement de Recherche Européen du CNRS, intitulé « Les Celtes en Europe » et coordonné, entre 2009 et 2012, par Jean-Paul Guillaumet (CNRS, UMR ArTeHiS Dijon). Ce groupement, dont la constitution reposait en grande partie sur les dynamiques européennes impulsées par Bibracte en matière d'archéologie celtique, avait retenu comme thématique principale la "méthodologie d'étude des mobiliers par catégories" et la caractérisation des assemblages de mobiliers, comme marqueurs de faciès culturels, ou d'activités particulières, reflétant l'identité des populations. L'analyse des usages funéraires, en matière de déposition d'objets dans les sépultures, et celle des pratiques aboutissant au dépôt de lots de mobiliers dans divers contextes permettaient donc d'illustrer différents aspects de cette thématique. Et c'est aussi conformément à l'esprit du GDRE que les initiateurs de la table ronde ont choisi de privilégier les questions méthodologiques, à partir d'une réflexion sur les catégories d'objets, puis sur les modalités de leur regroupement et la composition des assemblages, pour parvenir enfin à tenter de décrypter les pratiques sous-jacentes à travers une approche taphonomique des contextes de déposition et de découverte. Spécialistes, pour deux d'entre eux, d'archéologie funéraire (Jenny Kaurin et Stéphane Marion), et pour le troisième (Gérard Bataille) des dépôts métalliques en sanctuaires, les trois co-organisateurs ont su unir leurs centres d'intérêt et leurs compétences pour proposer une approche globale de ces phénomènes, qui s'inscrit dans une démarche “d'archéologie du rite”, telle que définie, à la suite de John Scheid, par quelques chercheurs depuis une quinzaine d'années. SOMMAIRE : T. Lejars, Les armes laténiennes en contexte cultuel. Au-delà de la rouille et des apparences ; P. Barral, La vaisselle céramique dans les sanctuaires de la fin de l'âge du Fer. Méthodes d'approche et problèmes d'interprétation à partir de l'exemple de Mirebeau-sur-Bèze ; S. Izri, Les monnaies sur les sanctuaires ; T. Le Cozanet, Quelle méthode pour étudier les contextes de découverte des dépôts à composante métallique ? ; T. Bochnak, Importations laténiennes dans les dépôts funéraires en Pologne. Similitudes et différences par rapport au monde celtique ; S. Marion, Du bon usage des inventaires. Une lecture sociologique des assemblages funéraires ; J. Kaurin, Restituer les processus rituels. L'apport de l'étude des mobiliers non céramiques en contexte funéraire ; G. Bataille, Approches des pratiques rituelles. Proposition de restitution à partir des dépôts terrestres non funéraires à composante métallique ; E. Vial, Les mobiliers zoomorphes mis en scène dans les dépôts au second âge du Fer.
Référence : 47363. Français
35,00 €
Retour