Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Lalibela. Capitale de l'art monolithe d'Ethiopie, 2013, 344 p., 355 ill. en coul.

Lalibela. Capitale de l'art monolithe d'Ethiopie, 2013, 344 p., 355 ill. en coul. -

Le site de Lalibela en Ethiopie, classé patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, est l'un des plus extraordinaires qui soient. Composé de onze églises taillées et creusées dans la roche, imitant l'architecture en élévation, ce site a été daté du XIIe ou XIIIe siècle. La tradition fait remonter sa fondation au roi éthiopien Lalibela, chef d'un nouveau royaume plusieurs siècles après la chute de la capitale sacrée, Aksoum, convertie au christianisme dès le IVe siècle de notre ère. Le site est ainsi connu sous le nom de « Jérusalem noire ». Lalibela et le royaume d'Ethiopie sont demeurés inconnus du monde occidental jusqu'au XVIe siècle lorsque Alvares, chapelain de l'ambassade portugaise en Ethiopie, publia son rapport de voyage en Europe, dans lequel il écrit : « Je dois arrêter de parler de ces édifices impressionnants, car je suis certain que beaucoup ne pourront pas me croire et penseront que j'ai exagéré. » Les auteurs, spécialiste l'un de l'Ethiopie, l'autre de l'art paléochrétien, ont entrepris un examen minutieux de ce site toujours en activité, en étudiant les décors peints et sculptés, les mobiliers et objets liturgiques ainsi que les icônes et manuscrits anciens. Leur connaissance de l'art copte et du contexte artistique international des XIIe et XIIIe siècles, ainsi que de la culture éthiopienne et de son langage, ont permis des découvertes et des datations nouvelles. Ce magnifique ouvrage qui a bénéficié d'une couverture photographique exceptionnelle, est le premier à présenter ce site dans toutes ses dimensions, archéologique, historique, culturelle, artistique et documentaire.
Référence : 44833. Français
54,00 €
Retour