Découvrez notre catalogue Septembre 2020 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Epuisé

ÉPUISÉ - L'Écriture dans la maison romaine, 2012, 426 p., 193 fig. dt 25 coul. -

Par l'étude globale de l'écriture dans l'espace domestique, cet ouvrage collectif prend en considération toutes les formes de la culture graphique, qu'elles aient laissé des traces archéologiques ou épigraphiques, ou qu'elles soient simplement mentionnées dans les sources littéraires. Il témoigne de l'extrême variété des supports mais aussi des graphies repérables dans un contexte domestique. Les « livres », les archives, le matériel d'écriture, les objets de la vie quotidienne inscrits ont été intégrés dans le champ d'observation. Les pratiques repérables dans la maison romaine que ce livre tente d'inventorier désignent des usages très différents des nôtres, dans un monde où l'écrit, maîtrisé par une part seulement de la population, se trouvait investi de multiples fonctions. Sans prétendre à l'exhaustivité, les vingt chapitres du livre en soulignent quelques-unes. Ostentation sociale et souci de la distinction, construction de la mémoire familiale, plaisir du « lire ensemble », dialogue constant avec les visiteurs, conservation et archivage de documents personnels et d'usage professionnel, apprentissage des rapports d'autorité, expression écrite des vota et des hommages rendus au génie du pater familias et aux Lares domestiques, affirmation de soi par l'écriture de messages personnels... La maison est un espace placé sous l'autorité de ses maîtres, où se pratiquent des cultes domestiques, où les enfants de la famille et les jeunes esclaves bénéficient d'apprentissages variés : de la hiérarchie, des comportements attendus de chacun mais aussi de la lecture et de l'écriture. Pour les magistrats et les hommes de métier, leur maison est à la fois le lieu et l'outil de l'activité, avant même d'être celui de la représentation et de la convivialité. Issu d'un colloque international organisé par l'USR 710 du CNRS « L'Année épigraphique », ce livre réunit les contributions de vingt-et-un historiens, archéologues et philologues de sept pays différents (Angleterre, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Suisse et Tunisie). Ses coauteurs, tous spécialistes du monde méditerranéen antique, souhaitent offrir à la comparaison avec d'autres époques et d'autres sociétés quelques pistes de réflexion. Ils s'interrogent en effet sur les pratiques de l'écrit et les niveaux d'alphabétisation dans la société romaine, sur les rapports du texte et de l'image et la culture qui les sous-tend, sur l'association de l'oral et de l'écrit et le dialogue entre le dehors et le dedans, sur la diversité des formes graphiques et sur ce qu'elle peut révéler de la capacité d'écrire et de lire.
Référence : 42926. Français Retour