Découvrez notre catalogue Octobre 2021 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

ÉPUISÉ - La crémation dans les sociétés protohistoriques du Sud de la France. Approche archéo-anthropologique des nécropoles à incinération du Bronze final IIIb au premier âge du Fer en Languedoc occidental et Midi-Pyrénées, (MAM 25), 2009, 280 p.

ÉPUISÉ - La crémation dans les sociétés protohistoriques du Sud de la France. Approche archéo-anthropologique des nécropoles à incinération du Bronze final IIIb au premier âge du Fer en Languedoc occidental et Midi-Pyrénées, (MAM 25), 2009, 280 p. - Monographie d'Archéologie Méditerranéenne - MAM

Entre environ 900 et 475 avant J.-C., le Sud de la France connaît de nombreuses mutations sociales, culturelles et techniques sous l'impulsion de contacts avec d'autres populations, liées à l'avènement des cultures grecque, étrusque, punique et ibère. A partir de 575 avant notre ère, l'influence du monde méditerranéen crée un décalage qui va en s'accentuant, entre les zones proches du littoral et l'intérieur des terres. Les populations du Bronze final IIIb au premier âge du Fer, en Languedoc occidental et Midi-Pyrénées, sont essentiellement connues par leurs nécropoles. La crémation des défunts constitue une pratique quasi-exclusive pour toute la zone chrono-culturelle, ce qui limite grandement les possibilités de caractérisation biologique de ces populations. L'auteur s'est fondée sur un corpus de plus de 2000 tombes secondaires à incinération, essentiellement issues de onze nécropoles majeures des départements du Tarn, du Tarn-et-Garonne, de l'Aude et de l'Hérault. En procédant à une révision de la littérature ainsi qu'à l'étude archéo-anthropologique de près de 400 tombes, l'auteur a tenté d'observer si une évolution géographique et chronologique de la pratique de la crémation et des gestes funéraires était perceptible. Les données ont été analysées suivant plusieurs paramètres : les modes de dépôt des restes osseux, les modalités de la composition par classes d'âges, le poids total d'ossements, les indices pondéraux des régions anatomiques et les données sur l'aspect des ossements. Les résultats de ce premier niveau d'analyse ont ensuite été replacés dans les contextes chrono-culturels de chaque nécropole. L'auteur a pu montrer qu'il existe des éléments de pérennité dans les gestes funéraires qui paraissent signer un fond culturel commun durable. En revanche, la composition par classes d'âges des défunts et l'appareil funéraire associé paraît évoluer au cours du temps. Les grands traits concernant le mode de dépôt des restes osseux suivent également une partition chronologique. Enfin, la continuité dans la fréquentation de certaines nécropoles tout au long de la période a également permis d'observer la persistance de particularités durables à l'échelle d'un site, notamment en ce qui concerne la masse et l'aspect des ossements. Ces observations tendent à corroborer l'existence d'une individualisation forte des communautés locales, à laquelle se surimpose, d'une part une certaine uniformité régionale qui dénote un fond culturel commun, et d'autre part, des influences exogènes plus ou moins marquées en fonction de la proximité des sites du littoral méditerranée. Parallèlement, cette étude archéo-anthropologique a donné l'occasion à l'auteur de fonder une réflexion méthodologique sur le traitement des ossements incinérés en dépôt secondaire. Cette démarche a pour objectif d'optimiser la quantité et la qualité des observations, en minimisant le temps de l'analyse pour le traitement de séries de grande taille. Un échantillonnage ciblé permet de réaliser une première estimation de l'état des ossements ainsi que de l'organisation interne des ossuaires. Les options de traitement des amas osseux peuvent ensuite être discutés. Dans un deuxième temps, l'auteur propose une analyse anthropologique des ossements, qui, tout en se fondant sur les protocoles mis en place depuis les vingt dernières années, offre une approche qui tente de limiter les écueils inhérents à la comparaison de séries de natures très diverses.
Référence : 38471. Français Retour
Dans la même époque