Découvrez notre catalogue Juillet 2021 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Vivre et mourir à Segodunum durant l'Antiquité, 2003, 294 p., nbr. photo et ill.

Vivre et mourir à Segodunum durant l'Antiquité, 2003, 294 p., nbr. photo et ill. -

Sont successivement étudiés : un front rocheux, bordant une vaste dépression naturelle (thalweg), qui a servi de carrière de pierre, au début de l'Antiquité ; un important dépotoir, réalisé d'un seul jet, qui a comblé partiellement le vallon évoqué ci-dessus. Remarquablement homogène sur le plan chronologique (des années 20 à 60 au plus tard de notre ère), il est à même de fournir de nombreux renseignements sur la vie quotidienne d'alors : productions céramiques régionales particulièrement variées, artisanat du bronze, instrumentum, essences des arbres utilisées comme combustibles, animaux consommés, etc... ; la limite septentrionale d'une nécropole, inconnue jusqu'alors, en activité de la seconde moitié du IIe s. au IIIe s. au moins. 13 sépultures ont été minutieusement étudiées : 4 incinérations et 9 inhumations individuelles dont deux d'animaux. Une des plus curieuses est incontestablement celle d'un cheval très bien conservé, signalé par un cippe en grès se présentant pas sa base et fiché en bordure des postérieurs de l'animal ; un puisard (XIVe/XVe s) et une fosse (Xe/XIIe s. ?) du Moyen Age qui constituent les dernières traces d'occupations du secteur avant la construction du premier bâtiment de la maison de retraite, au cours du XIXe s.
Référence : 28508. Français
15,00 €
Retour
Dans la même époque