Découvrez notre catalogue Novembre 2019 Mon compte

Français
  • Recherche
  • Recherche avancée

Les amphores de Bibracte, 2. Le commerce du vin chez les Eduens d'après les timbres d'amphores, (Bibracte, 7), 2003, 375 p., 1150 ill., 7 pl. h.t., br.

Les amphores de Bibracte, 2. Le commerce du vin chez les Eduens d'après les timbres d'amphores, (Bibracte, 7), 2003, 375 p., 1150 ill., 7 pl. h.t., br. - Bibracte

Quinze années de fouilles à Bibracte, pour les archéologues qui ont entrepris d'y travailler, c'est un bilan de 50 tonnes d'amphores extraites du terrain, qui conduit à estimer à près d'un million le nombre total des amphores parvenues sur le site, entre la seconde moitié du IIe siècle av. notre ère et le début de la période tibérienne. À Bibracte, entre 1984, date de la reprise des fouilles, et la campagne 1998, parmi les quelques 300 000 fragments d'amphores recueillis, furent mis au jour 313 nouveaux timbres, principalement sur Dressel 1, emblématiques amphores vinaires de la fin de la République romaine, période à laquelle la Gaule s'est pour ainsi dire offerte aux influences méditerranéennes, en acquérant toutes sortes de produits, parfois nouveaux, au rythme soutenu de volumineuses cargaisons. Certains de ces timbres étaient encore inconnus sur le site, voire inédits même ailleurs en Gaule, tandis que d'autres, au contraire, étaient connus depuis les fouilles du XIXe siècle, et réétudiés par F. Laubenheimer dans un premier catalogue publié en 1991. Le catalogue présente donc des données inédites. Y ont été adjoints les timbres découverts sur les autres sites de Bourgogne, soit 156 marques en majorité sur Dressel 1, qui forment un complément indispensable aux recueils des marques de Bibracte. Leurs données réunies (662 timbres) permettent d'élaborer une série de réflexions sur la circulation des amphores aux 2 derniers siècles av. notre ère en Gaule du Centre Est. Cette extraordinaire moisson de timbres qu'a livrée Bibracte en fait désormais une référence incontournable à l'échelle de l'Europe, site unique qui à lui seul permet de dresser des hypothèses sur le mécanisme de diffusion des vins de l'Italie romaine, voire sur certains des aspects de la production. A la fin de l'ouvrage sont présentés différents indices : géographique, alphabétique simple, et onomastiques.
Référence : 25866. Français
38,00 €
Retour