Découvrez notre catalogue Septembre 2020 My account

Anglais
  • Search
  • Advanced search

La voie de Rome. Entre Méditerranée et Atlantique, (cat. expo. Bordeaux, oct. 08-mars 09), 2008, 128 p. coul.

La voie de Rome. Entre Méditerranée et Atlantique, (cat. expo. Bordeaux, oct. 08-mars 09), 2008, 128 p. coul. - Offre spéciale

Prix initial : 15 euros / Prix remisé : 13,50 euros

La pérennité de l'axe qui relie la Méditerranée (mare nostrum) à l'Atlantique (mare exterior) est illustrée par la proximité, voire la superposition de la voie antique avec les réseaux de communication actuels. Son rôle commercial dans l'Antiquité est connu par le trafic de l'étain puis, avec la conquête romaine, par la diffusion du vin italique. L'archéologie nous restitue une grande diversité de marchandises échangées (vin, huile, sauces) mais aussi, tout un panel de produits non conservés dans des conteneurs. Sur la voie dite d'Aquitaine, des sites importants jalonnent le parcours et constituent des étapes dans l'acheminement des marchandises mais, également, dans le processus de romanisation. Bram joue un rôle de carrefour et témoigne des changements profonds qui marquent l'artisanat par l'installation d'ateliers employant de la main d'œuvre d'origine italique. Toulouse constitue le point de redistribution majeur des produits méditerranéens vers l'arrière-pays. Au delà, des sites comme Agen sont encore fortement marqués par les échanges. En marge de cet axe, Villeneuve-sur-Lot livre des données inédites sur une agglomération où un camp militaire semble avoir été découvert. Aux extrémités de cet axe, les ports ont été les principaux lieux de redistribution. Sur la côte méditerranéenne, du Rhône à la frontière pyrénéenne, les ports d'Agde, Lattes et Narbonne ont réceptionné les produits venant de l'Italie, d'Espagne, d'Afrique et d'Orient. Les ports de Bordeaux, Barzan, Brion ou Rezé redistribuaient les marchandises sur l'arc atlantique. Depuis quelques années, les recherches sur les villes portuaires se sont développées. Grâce aux prospections géophysiques des aménagements (bâtiments, quais, entrepôts) sont mis en évidence dans des milieux contraignants souvent colmatés dès l'Antiquité. À Bordeaux, le développement de l'archéologie préventive a considérablement fait évoluer la documentation sur les zones portuaires mais également sur les échanges le long de l'arc atlantique, de la Grande-Bretagne à la côte cantabrique. L'analyse de ces relations entre la Méditerranée et l'Atlantique est donc essentielle pour l'histoire économique de l'Occident romain.
Référence : 37240. French
13,50 €
Retour